Connexion

Récupérer mon mot de passe

Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Alliés de l’Ordre
Derniers sujets
» [Histoire RP] Lutte de pouvoir
Dim 16 Aoû - 15:49 par Aenanya

» [RP] Boureau de l'effroi
Mar 21 Juil - 10:54 par Anallya

» [hRP] Customisation de J.A.I.L.
Lun 13 Juil - 0:36 par Stalken

» [RP] La chute du Soldat.
Mar 7 Juil - 0:16 par dag'ora'jil

» [RP] Je suis J.A.I.L., en quoi puis-je vous servir? (posez vos questions)
Lun 6 Juil - 23:46 par J.A.I.L.

» [RP] Présage Meurtrier
Lun 6 Juil - 22:42 par Rherha

» [RP] Coeur de Duracier - Observateur 2
Jeu 2 Juil - 10:58 par Anallya

» [RP] Bureau de Trahyss
Sam 20 Juin - 16:37 par Neri'ane

» [RP] Base de données
Dim 7 Juin - 15:58 par J.A.I.L.


[RP]Bon retour chez toi même

Aller en bas

[RP]Bon retour chez toi même

Message par Soras le Sam 6 Déc - 15:10

Au loin, dans le paysage glacé de Hoth, une colonne de fumée s’élevait. Un léger vent froid l'emportait vers l'Ouest. Une patrouille de la République fut alertée et eut l'ordre de se rendre sur place. Les soldats étaient inquiets. Ce n'était pas la première mission qu'ils effectuaient sur Hoth, mais ils avaient un mauvais pressentiment. L'air était plus froid. A chaque respiration, leurs poumons semblaient se glacer. Ils avançaient dans la brume, lentement, comme si le froid les ralentissait. Personne n'osait parler, personne n'en avait la force. Ils étaient seuls... seuls... au milieu d'un brouillard immobile.


Après quelques heures de marche, ils arrivèrent à destination. Ils découvrirent l'épave d'un vaisseau située a contre-bas d'où ils se tenaient tous. On pouvait voir des débris éparpillés, au milieu de quelques flammes se battant pour survivre. Le commandant leur fit signe de descendre. Les soldats se regardèrent, inquiets, mais s’exécutèrent. En descendant, certains perdaient équilibre mais se rattrapaient. Arrivés à mi-chemin, ils s'arrêtèrent nets. Un drapeau de l'Empire flottait. Il n'avait pas été endommagé. Les soldats prirent leurs armes et avancèrent de plus en plus lentement. Un silence de mort régnait. Ils étaient à présent tous dans le cratère. Les flammes ne les réchauffaient pas, ils ne comprenaient pas.


Il y eut un souffle derrière eux. Ils se retournèrent en même temps en position de combat.
« Rien à signaler. »
« Qu'est ce que c'était ? »
« Ne restons pas là »
« Ce n'était que le vent, vous avez peur de quoi ? Il n'y a rien de vivant là-dedans! » cria le commandant.
Un grincement lourd se fit entendre dans la carcasse du vaisseau.
« Et ça c'était quoi ? »
« Vous deux ! Aller voir à l'arrière ! C'est un ordre ! »
Deux soldats se dirigèrent lentement vers l'arrière du vaisseau. Au bout de quelques minutes, ils n'étaient plus dans le champ de vision de la patrouille. Alors un nouveau silence glacial se mit en place. Ils attendaient. Ils entendirent des bruits de pas derrière eux. Les bruits de rapprochaient, de plus en plus vite, de plus en plus près. Ils attendaient qu'une chose sortent du brouillard. La tension était palpable. Ils se sentaient encerclés. Ils tremblaient, ne pouvaient plus bouger, étaient glacés.
« Commandant ! Rien à signaler ici ! »
« Bien, revenez !........ Il faut entrer dans le vaisseau. Forez moi ce truc ! »


Deux autres soldats s'avancèrent et commencèrent à creuser dans la coque du vaisseau. Un bruit strident leur fit arrêter leurs manipulations. Ils reculèrent de quelques pas, regardant le vaisseau de haut en bas. Quand soudain...


La coque explosa, les deux soldats furent projetés en arrière, l'un s'empala sur un morceau de ferraille et l'autre mourut dans la chute. Un nuage de fumée noir se forma autour de la brèche. Les soldats se mirent en position de combat face au nuage et ne bougèrent point. Un pas lourd et lent se fit entendre accompagné d'un long râle... Une forme noire se dessinait. Elle avançait, lentement... Puis s’arrêta. Personne n'osait respirer. Après un moment d'attente, une lame rouge sortit de l'ombre. Avant même que les soldats aient pu réagir, elle vola et termina à pleine vitesse dans l'armure d'un soldat, et revint à son détenteur qui la rengaina. Alors tous se mirent à tirer. La forme ne bougeait pas. Ils avaient tous peur, et aucun de leur tir ne touchait leur cible. La forme s'avança, encapuchonnée. Deux soldats se mirent à décoller du sol, se tenant la gorge. Quelques secondes plus tard, ils ne donnaient plus signe de vie.
« Un Sith ! Abattez le ! »
Le Sith se mit à courir. A chaque pas, il bondissait de quelques mètres. Il dégaina son sabre et commença le massacre.

Au loin, dans la brume, on entendait des cris, des tirs, des morts....

Alors il ne restait plus que le commandant. Seul. Le Sith avait disparu. Il regardait partout autour de lui, voyant ses soldats qu'il avait formé, gisant autour de lui. Il reculait de peur, quand il trébucha sur un corps et tomba dans la neige. Lorsqu’il releva la tête, toujours étendu dans la neige, il voyait des bottes devant lui. Il se redressa, le Sith était courbé sur lui. Il voyait ses yeux rouges luisant.
« Qui êtes vous ? »
« Ton pire cauchemar. »
A ces mots, le commandant succomba.


Dans un puissant élan de rage, le Sith hurla de toutes ses forces, libérant une énorme quantité d’énergie. Puis il dit tout bas :



« Enfin Seul. »
avatar
Soras
Seigneur Sith
Seigneur Sith

Messages : 21
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum